De grands hommes (dont certains sont malheureusement tombés dans l’oubli) ont influencé les recherches sur nos systèmes de filtration de l’eau, de re-minéralisation, de dynamisation et de restructuration.

Dans l'histoire

quinton

René QUINTON

Savant naturaliste, physiologiste et biologiste Français (1866-1925).

Il synthétisa dans sa "loi de constance générale" les trois lois qu'il avait établies précédemment (lois de constance thermique, marine et osmotique) qu'il énonce ainsi : "En face des variations de tout ordre que peuvent subir, au cours des âges, ses différents
habitats, la vie animale, apparue à l'état de cellule dans des conditions physiques et chimiques déterminées, tend à maintenir, pour son haut fonctionnement cellulaire, à travers la série zoologique, ces conditions des origines."
René Quinton commence à pratiquer sa méthode thérapeutique dans les hôpitaux parisiens à la fin du XIX siècle, avant de créer des dispensaires marins. Le "plasma marin de Quinton" est le fruit de ses théories et de ses expériences.
« L'intransigeant » écrit au début du XX siècle : "Les travaux de Pasteur apportent une conception de la maladie. Ceux de Quinton nous apportent une conception de la santé." Le plasma marin apporte au corps les éléments essentiels à l'activité cellulaire et renforce les défenses immunitaires. Dans une vision absolue, la méthode vise à remplacer l'eau polluée du milieu intérieur par de l'eau marine saine, particulièrement adaptée à la physiologie cellulaire.

La reminéralisation avec le lithothamne a pour but de se rapprocher de la composition du sérum de Quinton.


Plus d'info sur les travaux de René QUINTON, les articles de la revue « Alternatif bien-être » N°105 et 106 de juin et juillet 2015 intitulé «L’homme qui a remplacé les transfusions de sang » voir René QUINTON méconnu 1, René QUINTON méconnu 2

schauberger

Viktor SCHAUBERGER

Garde forestier autrichien, naturaliste, philosophe et inventeur (1885-1958).

Viktor Schauberger a beaucoup observé la nature. Il observa durant des mois la progression des truites dans un torrent en se demandant comment elles pouvaient rester immobiles, et puis d’un coup remonter d’un bond le courant vers l'amont. Il a alors compris que la truite utilisait l’énergie des vortex.
Il estime que l’eau est un élément qui se dynamise naturellement au fur et à mesure d'une
course jalonnée d'obstacles, de cascades, de méandres et de tourbillons rencontrés tout au
long de son cours. Par ailleurs, son tracé irrégulier et sinusoïdal lui confère une capacité d’auto-régénération et d'oxygénation permanente que ne saurait lui procurer l'eau stagnante d'un étang ou celle issue d'un parcours fixe ou immuable en ligne droite tel que celui résultant de canaux artificiels.
Schauberger n'a eu de cesse de développer des applications pratiques pour dynamiser l'eau de boisson ou pour usage agricole.
Le vortexeur est inspiré par les travaux de Viktor Shauberger.

vincent

Louis Claude VINCENT

Ingénieur hydrologue français, diplômé de l'École Supérieure des Travaux Publics (1906-1988).

Il est le fondateur de la Bio-Électronique en 1948. Il travailla en collaboration avec le Dr Jeanne Rousseau à partir de 1956 avec laquelle il fonde le centre de recherche Bio-Électronique à Avrillé (Maine-et-Loire) entre 1961-64.
Il a été professeur en hygiène alimentaire dans un établissement libre d'enseignement supérieur à l'École d'anthropologie de Paris entre 1955 et 1960, où il donne notamment des cours sur les boissons.

En savoir plus ? Site de l’association de la Bio-électronique Vincent

jeanne-rousseau

Jeanne ROUSSEAU

Docteur en pharmacie française (1915-2012)

Dès les années 40, grâce à un sens aigu de l’observation, Jeanne Rousseau remettait en cause certaines théories scientifiques établies et élevait le regard que l'on portait alors sur l'eau et la vie.
Son désir de mieux connaître les plantes sauvages et le vivant la poussa à créer un laboratoire d'analyses lié à sa pharmacie de Candé. Elle basa ses recherches sur des travaux antérieurs (Smosarsky, Charles Laville) et mesura notamment le pH sur divers liquides organiques. Elle s'aperçut qu'il évoluait selon les phases lunaires. Elle développa ainsi l'idée d'une influence tourbillonnaire du cosmos entier sur le biotope avec l'eau comme interface indispensable. Une dimension suprasensible interagit sur la matière. L’eau est médiatrice de ce phénomène.
C'est à cette occasion qu'elle découvrit les travaux de Vincent sur la Bioélectronique et collabora avec lui à partir de 1956, abandonnant sa phramacie de Nantes et fondant en 1961 le Centre de recherche bioélectronique à Avrillé.
En 1966, elle met au point une technique hydrodynamique appliquée à la balnéothérapie.
Elle présida l'Association de Bioélectronique (A.B.E.), de sa fondation en 1989 jusqu'à sa mort en 2012.

eau_hommes_batmanghelidj

Dr Fereydoun BATMANGHELIDJ

Docteur (1931-1984)

Né à Téhéran en 1931, fait des études de médecine et devient médecin à Londres, est retourné en Iran pour créer un centre médical avant de se faire emprisonner de 1979 à 1983 par le gouvernement en place. Il découvre les
propriétés médicinales de l’eau alors qu’il est en prison. Une fois libéré, il s’établit en Virginie (USA). Il poursuit ses recherches sur l’eau aux Etats-Unis jusqu’à sa mort en 1984.
Son travail de recherche est basé sur les valeurs médicinales de l'eau. Il écrit de nombreux livres sur la déshydratation du corps humain, dont le plus connu est sans doute « Votre corps réclame de l'eau ».

Pour en savoir plus : www.watercure.com

jacques-benveniste

Dr Jacques BENVENISTE

Médecin et immunologiste français (1935-2004), Directeur de recherches à l’INSERM.

Il a publié en 1988 dans la revue scientifique britannique "Nature" un article sur ses travaux de recherche intitulé « Dégranulation des basophiles humains par de très hautes dilutions d’un anti-sérum anti-IgE ». Au vu de l’importance de la découverte, l’information est relayée dans toute la presse mondiale qui traduit en termes courants : l’eau pourrait conserver un souvenir, une empreinte, de substances qui y ont transité. C’est à dire que « l’eau aurait une mémoire », ce qui représentait une véritable révolution scientifique. Après avoir été encensé dans le monde entier, Jacques Benveniste se voit imposer une « contre-enquête » par "Nature", enquête qui a débouché sur une importante controverse : la revue décide que les expériences de J. Benveniste n’ont aucune réalité. Commence alors pour lui une lente mais irrémédiable descente aux enfers : restrictions budgétaires, réduction drastique de ses moyens (matériel, équipe), perte de confiance de la part de ses confrères, etc. poursuivant malgré tout ses travaux, il terminera sa carrière et sa vie dans un petit bâtiment préfabriqué installé dans la cour de l’INSERM.
Pour en savoir plus : Article paru dans la revue « Alternatif bien-être » N°97 d’octobre 2014 intitulé « Le découvreur de la mémoire de l’eau » et le site de l’Association Jacques Benveniste pour la recherche : http://www.jacques-benveniste.org

vinhluu

Vinh LUU

"Véritable découvreur de la mémoire de l'eau" au début des années 1970.

Né en 1936 à Saigon, en Indochine Française, Vinh Luu a été initié au tao par son grand père chinois, médecin de tradition taoïste. Arrivé en France à 19 ans, et après avoir obtenu son diplôme d'état des sciences physiques, Vinh Luu s'intéresse à l'eau. Il se propose de répondre à une question soulevée par sa femme, alors jeune étudiante en pharmacie, au début des années 1970: comment fonctionne l'homéopathie? Avec un spectroscope Raman laser (qui permet de mesurer les variations d'énergie d'une molécule au photon près), Vinh Luu a mesuré la valeur électromagnétique de plusieurs dilutions. Il a constaté une différence de fréquences entre chaque dilution. On sait qu'en homeopathie, à partir de la douzième dilution, il n'y a plus la moindre présence de la molécule diluée; cette différence de valeur électromagnétique ne peut donc s'expliquer que par une modification
du solvant: l'eau. Cela veut dire qu'elle garde l'empreinte de la substance de départ et qu'elle la transmet à toutes les autres dilutions que l'on souhaite, indéfiniment. Et cette marque est électromagnétique: c'est une signature vibratoire (énergétique). Chaque substance, la moindre molécule, laisse une signature spécifique et mesurable.
La mémoire de l'eau, c'est ça. Voila ce que Vinh Luu a mis en évidence. Cette empreinte est une "information."
"La mémoire de l'eau désigne sa capacité à recevoir, conserver et transmettre une information, par voie électromagnétique. C'est, comme l'explique Vinh Luu, sa faculté "de stocker des informations ou de l'énergie et de les restituer à la demande."
Extrait d'un article d'Alexandre Rougé, paru dans le magazine NEXUS N°81- juillet - août 2012.

emoto

Masaru EMOTO

Docteur en médecine alternative Japonais (1943 - 2014 )

Il était responsable de l'institut de recherche d'IHM Corporation, dont il était également le président. Il était aussi président du "Project of Love and Thanks to Water". Les travaux d'Emoto montrent l'influence d'énergies de tous ordres sur l'eau.
Sa technique : on fait geler l'eau et on photographie ses cristaux. Encore plus simple que la cristallisation sensible! Non seulement, ils traduisent le degré de pureté des différentes eaux de la planète, qu'elles soient du robinet, de pluie ou de rivières, mais montrent d'une façon très "parlante" que la musique
l'influence également.
Site officiel de Masaru Emoto.

Les chercheurs d'aujourd'hui

Marc-HENRY

Marc HENRY

Ingénieur chimiste (1980), docteur ès science (1988), habilité à diriger les recherches (1993) et professeur des universités depuis 1993

professeur des universités depuis 1993 avec un enseignement portant sur la chimie, la science des matériaux et la physique quantique. Sa recherche scientifique a donné lieu à environ 140 publications ayant fait l’objet de plus de 8000 citations. Chercheur essayant de comprendre l’eau sous tous ses aspects : physique, chimique, biologique en relation avec les phénomènes électromagnétiques, mais aussi historien des sciences et épistémologue ainsi que philosophe essayant de comprendre l’émergence du phénomène de conscience en relation avec la physique quantique.
En savoir plus ? https://natureauquant.blogspot.fr et https://prmarchenry.blogspot.fr/

Yann-Olivaux

Yann OLIVAUX

Biophysicien de formation, il est auteur et conférencier.

Enseignant et formateur en biologie pendant une douzaine d’années, l’auteur explore, depuis, les différentes facettes des « mondes de l’eau » : scientifique, économique, écologique, sanitaire. Il participe régulièrement à des rencontres sur l’eau (journées toulousaines de l’eau, salons biologiques…), collabore à des magazines (Biocontact, Effervesciences…) et projette la mise en place d’ateliers de sensibilisation aux qualités de l’eau, ouverts à un large public jeune et adulte.
Membre de l’association " Eau et Rivières de Bretagne " et fondateur de l’association " Eau Future ".
En savoir plus ? lanaturedeleau.blogspot.fr/ et https://www.facebook.com/yann.olivaux.9

Richard-HAAS

Richard HAAS

Spécialiste reconnu de l’eau et de ses bienfaits sur la santé.

Chercheur indépendant et intègre, il n’est lié à aucun des fournisseurs d’appareils ou d’accessoires qu’il présente dans ses livres. Ses travaux corroborent ceux d’éminents professeurs tels Joseph Orszàgh de l’université de Mons-Hainaut en Belgique, le biophysicien Yann Olivaux et des professeurs de l’université de Strasbourg : André Fougerousse et Marc Henry.

Jacques-Collin

Jacques COLLIN

« Ce n’est qu’à partir de 56 ans, en 1989, après de profonds bouleversements dans ma vie que la magie de l’eau m’a été révélée. Ce n’est qu’en buvant une eau pure de grande qualité que j’ai pu comprendre les effets de régénération sur l’organisme et le milieu cellulaire. Je constatais qu’aucune étude médicale ou biologique ne tenait compte de l’eau.
L’eau est une des plus grandes énigmes de l’univers et le monde scientifique et médical l’ignore. Pourtant l’Homme et l’Eau ont été unis en des noces sacrées depuis des temps immémoriaux, pour vivre ensemble la l’Harmonie et le
Beauté de la Création.
Alors en 1993 je fais paraître mon premier livre « L’Eau le Miracle Oublié » ou je révèle comment l’eau re-sacralisée peut apporter à l’homme fracturé du XXI ème siècle la régénération mentale, physique et spirituelle.[…]
Ce n’est qu’après des rencontres avec des scientifiques de haut niveau, tels que Jacques Benvéniste, avec ses travaux sur la mémoire de l’eau, Régis Dutheil sur les fonctions quantiques de l’eau et des chercheurs du CNRS que
j’écris un deuxième ouvrage sur l’eau du corps : « L’Insoutenable Vérité de l’Eau « ( Editions Guy Trédaniel ). [...]
J’expose que cette eau assure une permanente communication entre ce monde quantique et notre univers physique afin de construire les formes du vivant. [...]
Je donne des conférences, organise des stages et des journées d’initiation sur l’eau, mettant ainsi en pratique dans notre vie quotidienne, l’utilisation de cette eau sacrée.»
Jacques COLLIN
Extrait du site des Ed. Trédaniel

joseph_orszagh

Pr Joseph ORSZÀGH

Chercheur à l'Université de Mons-Hainaut (Belgique) jusqu’à sa retraite en 2002. Profondément ancré dans la réalité des choses, il s'attache à avoir une compréhension globale du problème et en recherche toujours la CAUSE. Son souci d'intégrité l'amène à ne faire aucune concession à la rigueur scientifique et il
ne veut négliger aucun aspect. Enfin, surtout, il recherche une solution simple dont l'efficacité soit maximale pour un coût supportable.
Son domaine de prédilection est l'eau avec toute la problématique qui y est liée: son approvisionnement, son utilisation, sa pollution et son corollaire, sa dépollution. Le tout placé dans le contexte du développement durable qu'il préférerait appeler soutenable. [...]
Partisan de la récupération de l'eau de pluie et de sa consommation en tant qu'eau potable, il a développé à ce sujet une réflexion qu'il a poussée très loin et qu'il a concrétisée à son domicile. Des milliers de ménages appliquent son système depuis des années.
En savoir plus ? Voir le site de Joseph ORSZÀGH

luc-montagnier

Pr Luc MONTAGNIER

Prix Nobel de médecine 2008

Récemment, le Pr Luc MONTAGNIER a repris les travaux de J. Benveniste sur la mémoire de l’eau.
Pour en savoir plus, lire cet article paru sur le blog du monde : Le professeur Montagnier et la « mémoire de l’eau ». Voir aussi l’émission sur France 5

Sylvie_Henry_Reant

Sylvie HENRY RÉANT

Ingénieur chimiste et biologiste

Elle a été formée dans le laboratoire de Jacques Benveniste durant son master de biologie. Elle a toujours été convaincue que l'homéopathie a un fondement scientifique quoi qu'en disent les médias.Toutefois, pour le trouver, il faut aller au croisement de la physique quantique, de la chimie et de la biologie.
Et c'est en 2010 que les temps sont mûrs et que la première formation de physique quantique appliquée à la biologie est co-organisée avec le Pr Marc Henry. Marc Henry, Professeur en chimie physique à l'université de Strasbourg, qui est auteur d'une centaine d'articles scientifiques, pratique et enseigne la mécanique quantique depuis plus de trente ans.
Après 4 ans de formation intense, Sylvie Henry Réant prend la relève pour continuer à assurer une large diffusion des enseignements, tandis que le Pr Marc Henry décide de consacrer son temps à des projets de recherche
fondamentale internationaux
En savoir plus ? aton-atl.com/